Vous êtes ici :

MASQUE DE LA MER

 125,20

Masque membraneux au caviar avec acide hyaluronique

Type de peau: Pour tous types de peau.

Emballage: Par 6 pces de 30 ml

Code produit : C1713
Partage social :

Description de l'article

Directions for use

Nettoyer d’abord intensivement le visage avec le Lait de Caviar Exfoliant. Appliquer le masque sur le visage, bien appuyer puis retirer le plastique. Masser légèrement le masque afin que le principe actif puisse être absorbé. Retirer le masque après +/- 15 minutes.

Masque membraneux imprégné d’une puissante association de principes actifs, dont le caviar et l’acide hyaluronique. Pour les soins en institut et à domicile.

ACTIVE INGREDIENTS

These are succulents that live in dessert areas and are mainly composed of water and active ingredients. Aloe is soothing, calming, purifying and moisture regulating. To be used especially after tough circumstances for the skin, such as heavy sun shine and skin waxing.

Extrait de caviar d’esturgeon, riche en acides aminés et gras essentiels, oligopeptides, protéines et oligo-éléments exceptionnels. On ne peut imaginer un mélange plus riche et plus complet de nutriments précieux ! C’est pourquoi on le qualifie d’«or noir». Dans la nature, le caviar offre au jeune esturgeon un départ complet dans la vie, puisque tous les éléments constitutifs nécessaires à la vie cellulaire, tels que les acides aminés essentiels, les oligo-éléments et les éléments constitutifs des lipides (oméga-3 et oméga-6), sont présents en abondance. Ce complexe d’éléments constitutifs est un aliment de luxe pour la peau, il créée les conditions d’un rétablissement optimal aussi bien des structures cellulaires que du tissu conjonctif comme le collagène et l’élastine.

L’acide hyaluronique est un composant du tissu conjonctif de la peau. Cette molécule complexe assure un équilibre optimal d’hydratation grâce à ses fortes propriétés hydratantes.

L’acide hyaluronique est un polymère, composant du corps humain, que l’on retrouve beaucoup dans la peau en tant que un des «glycosaminoglycanes» aussi nommé «mucopolysaccharides acides» c-à-d la substance de base du tissu conjonctif. Dans le tissu conjonctif, la grande capacité de l’acide hyaluronique à lier les liquides joue un rôle important, ce dont dépend la viscosité. Les glucides constituant l’acide hyaluronique sont en alternance la N-Acetylglucosamine et l’acide D-Glucuronique (en Néerlandais : Glucuronzuur (acide Glucuronique), qui ne forment pas de polymère ramifié. L’acide hyaluronique est un polyanion d’un groupement carboxyle de l’acide Glucuronique. L’acide hyaluronique est aussi un composant important du cartilage et détermine en grande partie ses caractéristiques élastiques. L’acide hyaluronique intervient aussi sur la viscosité de liquide articulaire, où il fait fonction de «lubrifiant» afin de garder les articulations souples.

– Poids moléculaire : comme l’acide hyaluronique est un polymère, il est présent dans toute une série de poids moléculaires différents allant de 5000 à 20 millions Dalton, qui ont eux-mêmes des caractéristiques différentes. On parle de moléculaire faible pour par exemple 1 million dalton, puisque dans le corps humain un poids moléculaire de 4 à 5 millions Dalton est une moyenne, alors que le poids moléculaire moyen dans le liquide articulaire est de 3 à 4 millions Dalton.

– Molécules de signalisation : l’acide hyaluronique se dégrade dans le corps par des enzymes appelés «hyaluronidases». Les produits dégradants, sous forme par ex. d’oligosaccharides, remplissent un nouveau rôle en tant que molécule de signalisation pour les fibroblastes, qui produisent le nouveau collagène et l’élastine. Lorsque l’acide hyaluronique se dégrade dans le foie par exemple, alors il se créé, entre autre, de l’eau et du dioxyde de carbone.

– Applications : en cosmétiques, utilisé comme hydratant puissant sur / dans la peau (dans la couche cornée) et en médecine cosmétique comme Filler sous le derme, où on utilise souvent une variante croisée. La mésothérapie cosmétique est une troisième application dermatologique dans laquelle l’acide hyaluronique est injecté à 1 mm de profondeur, au sommet du derme. L’effet de l’acide hyaluronique est alors principalement de stimuler la production de fibroblastes, qui produisent à leur tour davantage de collagène et d’élastine dans la peau.

Articles connexes